09072017 DSC00773

L’alt Emporda, région chère à Salvador Dali, s’étend de la frontière française au port d’Escala. Nous posons nos sacs dans la ville balnéaire de Llançà, à l'hôtel familial La Florida. Il est situé dans le centre-ville à 15mn à pied du port. Ainsi nous bénéficions de la tranquillité des petites ruelles et de la vie locale. En déambulant sur la vaste promenade de la plage de Llançà et sur le chemin côtier, nous sommes effarés de constater la proportion importante de touristes français en villégiature ici. Cà cause hexagonal dans les restaurants, sur les balcons, sur les serviettes de plage et sur les espaces piétonniers, mais dès que l’on s’écarte de la vue sur mer, le catalan reprend ses couleurs rouge et or.

Samedi 8 juillet : Boucle de Saint Père de Rodes
Distance : 4,5km Temps : 1h30 Dénivelé : +288m -288m

Nous grimpons en voiture dans les montagnes environnantes jusqu’au lieu-dit Saint Père de Rodes. Un immense édifice se dresse sur les pentes de la Verdera. Ce monastère bénédictin du XIIème siècle est implanté à mi-chemin du château médiéval de San Salvador de Verdera et du village de Santa Helena. Nous montons jusqu’aux ruines du castel. La vue est remarquable sur les ports de Llançà et de La Selva d’un côté et de l’autre, sur les Pyrénées et le pic du Canigou.
Ensuite nous parcourons la crête, sur un large chemin, avant de redescendre en direction du village abandonné. En effet il ne subsiste que des pans de murs des différentes habitations. Seule la chapelle est intacte. Un beau chemin aménagé, pavé et éclairé rejoint le monastère.

08072017 DSC00745 08072017 DSC00751 08072017 DSC00757 08072017 DSC00761 08072017 DSC00765

Cette petite boucle nous a permis de découvrir l’arrière-pays de la Costa Brava et les possibilités de randonnées entre la montagne et les stations balnéaires.

Monesti Rodes
Carte Openstreet Map 1/25000ème - Tracé Sitytrail sur Smartphone Androîd

Nous reprenons la route côtière en direction du cap de Creus. Elle nous emmène jusqu’au phare, mais les possibilités pour se garer sont restreintes. La couleur et la forme des roches sculptées par la pluie, la mer et la tramontane en font un site remarquable, cependant il n’emporte pas mon adhésion. Nous quittons cet endroit sans doute trop fréquenté pour le village de Cadaquès. Le temps nuageux n’a pas permis de profiter pleinement des attraits de cette station réputée pour son célébrissime peintre surréaliste. En effet, comparée à sa voisine française de Collioure, la vieille ville m’a paru fade et peu pittoresque.
Ce soir, le musée du Pastel ouvre ses portes pour le vernissage de l’exposition consacrée à J.Martinez Lorenzo. Nous nous infiltrons dans la salle d’exposition pour découvrir les tableaux de ce peintre catalan. Nous sommes admiratifs devant ses aquarelles colorées, pleine de vie ensoleillée.
Nous dînons dans le centre-ville de Llançà, au Pati Blanc. Les tables sont dressées dans un immense patio à l’ombre des mûriers platanes. La cuisine est délicieuse et le personnel serviable et charmant.

Dimanche 9 juillet : Le chemin de la Ronda
Distance : 22km Temps : 6h00 Dénivelé : +298m -296m

Le lendemain, nous quittons l’hôtel à pied en direction de la mer. Un petit chemin de randonnée traverse un no man’s land qui sépare le bourg de la zone urbanisée, proche de la côte. Nous parvenons après avoir erré dans un dédale de rues, au milieu des immeubles, à rejoindre le sentier côtier. Nous prenons la direction du Port de la Selva. Le sentier est entièrement aménagé, des tronçons pavés cèdent la place à des parcours stabilisés, puis à des passerelles en bois. La côte rocheuse est parsemée de petites criques. En cette journée dominicale, chaque coin de galets est pris d’assaut par les autochtones. Nous posons nos serviettes sur la plage de Port de la Vall pour profiter d’une baignade bien méritée.

09072017 DSC0077009072017 DSC00774
Sentier côtier entre Llançà et Puerto de la Selva                                   Phare du Cap de Bal
Puis nous récupérons le chemin de la Ronda, le long duquel se sont implantées de magnifiques villas.
A puerto de la Selva, nous profitons d’un petit supermarché pour acheter notre pique-nique. Devant les barques catalanes échouées en haut de la grève, sous l’ombre d’un platane, nous déjeunons sur un des bancs publics, le long du port. Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons une nouvelle fois sur la plage de Port de la Vall pour un deuxième bain de mer. Elle est délicieuse et claire.
Nous poursuivons le chemin côtier, en aval, de notre point d’entrée pour rejoindre le port de Llançà.
Les criques ont été désertées. Les catalans sont attablés en famille. Nous entendons le bruit des verres et des assiettes au-dessus des haies.

Llanca
Carte Openstreet Map - Tracé Sitytrail 1/25000ème

A notre arrivée sur le port, nous nous offrons une bonne bière bien fraîche en terrasse avant de rejoindre l’hôtel. Ce soir, nous retournons au Pati Blanc, côté bar, pour goûter les tapas.
La Costa Brava, en avant saison, est particulièrement agréable, tant du point de vue météo, affluence, paysage et accueil des premiers touristes.